Erika von Rosen

Diplômée de l’École Nationale Supérieure des Arts et Techniques du Théâtre de Lyon (ENSATT) en 2001, elle a été formée notamment par Jerzy Klesyk et Alain Knapp, professeurs d’interprétation.

Elle a travaillé avec Nada Strancar, Brigitte Jaques-Wajeman, Richard Brunel et Christian von Treskow.

Au théâtre, elle a joué, entre autres, sous la direction de Jean Chollet, Patrice Douchet, Alain Knapp, Jacques Maitre, Anne Salamin, Bertrand Suarez-Pazos et Daniel Wolf.

Elle tourne au cinéma sous la direction de Didier De Iaco, Nasser Bakhti, Didier Grousset, Nadia Farès et Rafaël Wolf.

Après avoir travaillé en qualité d’assistante à la mise en scène avec Patrice Douchet sur Bouli Miro de Fabrice Melquiot, Théâtre de la Tête Noire à Saran (Orléans – France), elle signe la mise en scène de Virginia 1891 de S.C. Bille en 2003 pour la Compagnie Opale en Valais.

En 2004, elle met en scène, en collaboration avec Suliane Brahim (pensionnaire de la Comédie Française), Coco de B.-M. Koltès au Théâtre du Chaudron à Paris qui obtient le Prix Région Centre et le Prix Paris Jeunes Talents 2004, décerné par la Mairie de Paris.

En 2005, elle crée la Compagnie Anadyomène. En 2008, elle met en scène la pièce Sallinger de B.-M. Koltès en coproduction avec la Compagnie Opale, le Théâtre de Corbeil-Essonnes et en partenariat avec le Jeune Théâtre National (France).

Entre 2007 et 2009, elle joue dans les mises en scène d’Alain Knapp, Les Femmes savantes et Le Malade imaginaire de Molière, pour la Compagnie Opale.

En septembre 2009, elle obtient un Master Professionnel en Conception et Direction de projets culturels à l’Université Paris Sorbonne Nouvelle.

Elle monte Interroger l’habituel, première partie du triptyque Perec, en 2011 au Théâtre de l’Usine à Genève et cosignera Contre le progrès, Contre l’amour, Contre la démocratie en 2012 au Théâtre du Grütli avec les quatre autres
membres fondateurs du TAMCO. Ce travail débouchera sur la création du TAMCO, Théâtre d’art, moderne et contemporain, en 2015, association qui réunit les cinq compagnies.

En 2015, elle signe la deuxième partie du triptyque Perec pour les Midi, Théâtre !, Je Suis une chose qui mange qui tournera dans toute la Suisse romande.

En 2017, elle monte la troisième partie du triptyque Perec et demande à Valérie Poirier d’écrire un texte de fiction pour l’occasion. Ce spectacle, intitulé Re-Vivre, se joue au Théâtre Pitoëff.

Cette même année, elle monte, avec sa sœur, une adaptation de Cornebidouille de Pierre Bertrand, spectacle de marionnettes pour les enfants dès quatre ans mêlant également la danse et le chant qui est programmée dans différentes écoles et théâtres jusqu’en 2021.
De 2011 à 2018, elle enseigne le théâtre au CFP Arts dans la section Danseur contemporain et  elle coache les stagiaires de l’Espace Entreprise depuis 2011.

Plus d’informations sur: www.cie-anadyomene.com



  • Lettre d’information